Partenariat avec le lycée Saint-Pierre de Bourg-en-Bresse

De gauche à droite : Philippe Brun, Président de l'association locale AFS De la Loire aux Alpes, Philippe Peccatier, Directeur national d'AFS et Françoise Gras, Directrice du Lycée Saint-Pierre de Bourg-en-Bresse dans l'Ain.


Le Lycée Saint-Pierre innove avec AFS


Faire son lycée en 4 ans au lieu des 3 années habituelles ? C’est le projet innovant que propose depuis la rentrée 2012 le Lycée Saint-Pierre de Bourg-en-Bresse, en partenariat avec AFS Vivre Sans Frontière. Un projet qui démontre la complémentarité entre la démarche d’AFS et celle de l’établissement scolaire.

Lycéens, parents d’élèves, enseignants et journalistes… Ils étaient près de 150 à assister au lancement du partenariat, le 11 octobre dernier à Bourg-en-Bresse, à l’invitation du Lycée Saint-Pierre et des bénévoles d’AFS De la Loire aux Alpes. C’est dire l’intérêt suscité par ce parcours scolaire original – une première en France !

L’innovation, c’est l’année passée à l’étranger avec AFS, intercalée entre les classes de Seconde et de Première. Une année qui se veut parfaitement intégrée à la scolarité : « De nombreux parents d’élèves s’appuient déjà sur des clubs services pour permettre à leurs enfants de suivre une partie de leur scolarité dans une autre école », explique Françoise Gras, Directrice de l’établissement, «  Nous, nous voulions que ces initiatives fassent entièrement partie de nos programmes ».

Il faut dire que le Lycée Saint-Pierre, labellisé « Lycée européen », pratique l’ouverture internationale depuis longtemps : enseignements dispensés dans plusieurs langues, échanges culturels avec d’autres pays, accueil de lycéens étrangers… Tout est pensé pour favoriser l’ouverture des élèves aux autres cultures.

Et de l’avis de l’équipe pédagogique, AFS était le partenaire idéal : si l’association garde la maîtrise du processus de sélection et de préparation des participants, elle satisfait des exigences essentielles pour le lycée – préparation des jeunes avant le départ, suivi pendant le séjour, familles d’accueil bénévoles, diversité des destinations et des villes de placement…

Il s’agit du premier partenariat de ce type pour AFS Vivre Sans Frontière, mais il est d’ores et déjà très prometteur. Il reflète la complémentarité entre le projet pédagogique de l’association et celui des établissements scolaires. Pour les élèves, loin de constituer un frein pour la suite de leurs études, c’est un « gain humain » essentiel qui est attendu. « Il n’est pas dans la culture française d’aller vers l’autre, mais les choses doivent évoluer », conclut Françoise Gras, « c’est l’un des buts du dispositif ». D’autres partenariats de ce type sont en cours de préparation.


Presse
Dossier de presse du partenariat
La Voix de l'Ain, le 19 octobre 2012
Le Progrès, le 19 octobre 2012